Stocker ses données, ses photos de famille, ses mots de passe… dans le cloud, le nuage ! Cela intrigue, interroge et effraie… Nous ne nous sentons pas très à l’aise de déposer nos « petites affaires » dans un lieu virtuel, inconnu. GRANNY GEEK® fait le point sur le cloud.

Quand le nuage aurait pu être une patate…

De source sûre, le cloud viendrait du piètre talent artistique des premiers ingénieurs informaticiens. En effet, dans les années 90, ils avaient pris l’habitude de représenter par un nuage les équipements informatiques qui n’étaient pas dans l’entreprise.(Imaginez s’ils avaient choisi la potatoe…) Le nuage représentait alors tout l’internet. Les années passant, ses contours se sont précisés pour devenir un endroit délocalisé de stockage de nos données. Adieu clé USB, disquette, cd ou dvd, l’ère du cloud était arrivée !

Le cloud computing, pour quoi faire ?

Data Center

Data Center

  • Stocker des informations

Le cloud regroupe ainsi l’ensemble des solutions de stockage distant. Vos données sont stockées sur des serveurs installés dans de grands hangars, les data centers. Vous y avez accès à tout moment par internet de n’importe où avec n’importe quel appareil : votre identifiant et votre mot de passe suffisent.

  • Partager des données

Ces espaces de stockage sont vendus par de grands noms comme Google, Amazon, Apple ou OVH. Vous pouvez les partager entièrement ou partiellement avec vos amis, votre famille (photos, vidéos) ou vos collègues de travail (fichiers, calendrier, projets…). Le travail collaboratif en est facilité et encouragé.

  • Calculer en réseau

Un aspect un peu moins connu est la possibilité grâce au cloud d’accéder à une puissance de calcul phénoménale. Amazon propose ainsi de créer des machines virtuelles, sommes de plusieurs ordinateurs, permettant des calculs plus gros et plus rapides.

Les avantages du nuagique (spécial Québec)

  • Un stockage illimité pour un budget raisonnable

Grâce au cloud, vos appareils (tablette, pc ou smartphone) n’ont pas (ou presque) de limite de stockage. Finies les alertes de mémoire saturée, toutes vos données sont sauvegardées sur le nuage, lieu immatériel, surnaturel, modulable à l’infini…

  • Un accès facile, pratique et sécurisé

Un accès au serveur, un identifiant, un mot de passe et le tour est joué. Vous retrouvez toutes vos données que vous avez mises sur le cloud. (Attention à vos photos de bien les sauvegarder en taille maximale, sinon vous risquez d’être déçu par la qualité).

  • Une sauvegarde automatique

Le simple fait de mettre vos données sur le cloud les sauvegarde automatiquement. En cas de panne, de pertes de données, de mauvaise manipulation ou de vol d’appareil, vous pouvez récupérer toutes vos photos, fichiers, vidéos…

Les inconvénients du cloud computing

  • Pas de réseau = pas de cloud

L’accès au cloud nécessite une connexion à internet de bonne qualité sinon les transferts de données deviennent vite laborieux. Il y a encore en France beaucoup de zones blanches où les débits de données sont très bas. (Vérifiez si votre résidence est dans une zone blanche ICI)

  • Attention aux connexions aux réseaux publics

Il est très pratique de se connecter dans un aéroport, une gare ou un hôtel mais soyez prudents et car ces réseaux sont sujets à des cyberattaques fréquentes et donc à des vols de données.

  • Une dépendance aux tiers

En effet, vos données sont stockées chez un tiers et vous n’avez pas donc de garanties (autre que contractuelles) de l’utilisation qui est faite de vos données. Il faut en être conscient

  • Impact environnemental en forte croissance

Les Data Centers se montrent très énergivores (l’énergie représente 30 à 50% de leurs coûts d’exploitation) et contribuent au réchauffement climatique (2% des émissions mondiales de carbone). Ainsi en France les 130 Data Centers basés principalement en Île-de-France absorbent 9%  de l’électricité nationale.

Les conseils du Geek

  • Archiver, nettoyer, classer ses données comme si c’était votre bureau physique pour limiter le stockage.
  • Faire également une sauvegarde sur clé USB et/ou sur un disque dur externe.
  • Nettoyer ses appareils (CCleaner par exemple) après chaque connexion sur un réseau public et si possible utiliser un VPN pour vous connecter dans ces espaces publics.

Vous avez une question ? Contactez-nous ICI !

Re-dimensionner
Share This