Printemps de Sigrid Undset

19 mars 2021

Printemps, de Sigrid Undset (Bibliothèque cosmopolite, Stock)

La grande écrivaine norvégienne Sigrid Undset est l’une de ces femmes de lettres restées relativement peu connues en France malgré une œuvre riche couronnée par un prix Nobel en 1928.

Très influencée par un père archéologue prématurément disparu, elle s’inspire pour un partie de son œuvre de l’histoire médiévale de son pays dans des sagas monumentales qui ont  contribué à faire d’elle un écrivain national adulé.

Mais son œuvre vaut aussi, et peut être surtout, pour ses portraits de femme, nourris d’éléments autobiographiques, qui illustrent si bien les conflits intérieurs que vivent les femmes en ce début du XXème siècle, entre désir d’émancipation et attachement aux valeurs immémoriales. Elle a ainsi été comparée à George Sand avec laquelle elle partage générosité et créativité.

Son roman d’apprentissage, Jenny, met en scène  les combats et les illusions perdues d’une héroïne aux prises avec la modernité dans des choix parfois déchirants. Pour Sigrid Undset, il importe au plus haut point pour une femme de faire quelque chose de sa vie, quelque chose de bon et d’utile. Et cette vocation prend la forme de la création d’un foyer et de la maternité, vécues comme une plénitude, au-delà des désillusions et des expériences douloureuses qu’elles ne peuvent manquer de faire naître.

Printemps est une œuvre du début de la maturité où Sigrid Undset s’affirme comme l’écrivain de l’amour conjugal. Au-delà de la célébration de la nature, le titre peut faire également référence à la lente maturation des sentiments de son héroïne qui, après avoir quitté un mari qu’elle n’aimait pas, choisit librement de revenir vers lui après avoir reconnu l’amour que celui-ci lui porte, comme si cet amour appelait une réponse et était œuvre de conscience et de lucidité, «  indemne de toute frivolité » selon ses mots, pour elle qui n’avait été que «  bourgeon de femme »

Des scènes de la vie conjugale avant l’heure comme y excellent décidément les auteurs scandinaves, d’une grande finesse psychologique, et qui témoignent d’une approche originale du féminisme qui fait coexister réalisation personnelle et valeurs spirituelles.

CLAIRE

Mardi - Sem. 40 0 4 Oct. François d'Assise IGibbeuse croissante

J’aime, J’aide !

Aidez Granny Geek en lui permettant de vous offrir des contenus libres. Faites un don en cliquant sur le logo ci-dessous

j'aime j'aide

Rencontres Geek

06/10/2022
  • Comité ESS

13/10/2022
  • Parenthèse Numereek

    Réalisez des vidéos et diaporamas sur mesure pour présenter vos activités sportives ou associatives, évènements familiaux et films de vacances. Inscription obligatoire ICI

Catégories

Abonnez-vous au Petit bol d'air

Nous contacter

L’agenda Geek

Aller au contenu principal