Bulle de Monique du 12/11/2022

10 novembre 2022

Imprimer, partager le contenu avec :

Pline raconte que Néron regardait les combats de gladiateurs au travers d’une émeraude : était-ce pour mieux voir ou pour se protéger du soleil ?

En fait, ce n’est qu’au treizième siècle que Roger Bacon, jeune scientifique de l‘époque, observa en France, puis en Angleterre, la réfraction des rayons lumineux à travers les surfaces courbes et transparentes.

Dans le même temps, apparurent en Italie des petits objets, en forme de  disque bombé comme des graines de légumineuse, que l’on appela sans trop d’effort d’imagination « lentilles ». Les premières étaient taillées dans le quartz ou le béryl, pierres particulièrement réputées pour leur pureté, avant que la technologie du verre de Venise permette de les fabriquer dans une matière parfaitement maitrisée et transparente. Les moines les tenaient devant un œil comme une loupe d’horloger pour déchiffrer et recopier les manuscrits, jusqu’au jour où, Gutenberg inventa l’imprimerie.

histoire des lunettes par MoniquePuis, arriva le pince-nez qui permettait de lire des deux yeux, mais qui pesait sur le visage. Cet inconfort inspira le face à main mais ce n’est qu’à la fin du dix-huitième siècle que l’on eut l’idée de leur adjoindre des branches accrochées derrière les oreilles. Dans son roman Le Nom de la Rose, dont l’action se déroule au début du 15e siècle,  Umberto Eco, écrit : « C’était une fourche construite pour tenir sur le nez d’un homme, comme un cavalier se tient sur le nez d’un cheval ou un oiseau sur son perchoir. Et de chaque côté de la fourche, de façon à correspondre aux yeux, s’arrondissent deux cercles ovales de métal qui enserrent deux amandes de verre épaisses comme des fonds de chope ».

Karl LagerfeldLongtemps perçues comme un simple équipement de confort oculaire, les lunettes sont petit à petit devenues un accessoire de mode  qui habille le visage, sublime le regard et permet de le dissimuler derrière les verres teintés. Karl Lagerfeld dont on ne voyait quasiment jamais les yeux disait « Pour moi, les lunettes noires sont comme des ombres à paupière derrière lesquelles le monde est plus beau  et qui vous rajeunissent instantanément de dix ans ! ».

Objets de reconnaissance également pour Nana Mouskouri, Isabelle Adjani, Audrey Hepburn, Woody Allen, John Lennon, Elvis Presley et bien d’autres, elles ont fleuri au Festival de Cannes sur les stars et starlettes  voulant se protéger des flashs de paparazzi et sur les podiums des défilés de mode, porteurs des sigles les plus prestigieux. Aujourd’hui, aux côtés des montures de correction, elles sont des accessoires à part entière, mais seront-elles un jour les seuls vestiges des lorgnons, alors que la chirurgie réfractive ? Celle-ci promet en effet une vie sans lunettes grâce à la mise au point de lasers spéciaux permettant de diriger le trajet des rayons lumineux à travers la cornée pour les focaliser sur la rétine.

MONIQUE

Aujourd'hui

Samedi - Sem. 2018MaiEricJGibbeuse croissante

J’aime, J’aide !

Aidez Granny Geek en lui permettant de vous offrir des contenus libres. Faites un don en cliquant sur le logo ci-dessous

j'aime j'aide

Rencontres Geek

13/06/2024
  • Parenthèse numereek : organiser son voyage

    Inscription obligatoire ICI

Catégories

Nous contacter

Abonnez-vous au Petit bol d’air

Merci de choisir votre caisse de retraite ou sélectionnez “autre”

Aller au contenu principal